Cynthia Fleury et Anne-Caroline Prévot-Julliard, L’exigence de réconciliation. Biodiversité et société, Fayard, 2012.
samedi 21 juillet 2012
Auteur : par webmaster
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil > Analyses et propositions > Environnement > Cynthia Fleury et Anne-Caroline Prévot-Julliard,
 

L’exigence de réconciliation. Biodiversité et société

Auteurs : Cynthia Fleury et Anne-Caroline Prévot-Julliard

Editions : Fayard, 2012



La biodiversité est en péril. Au-delà de la diminution du nombre des espèces, la dynamique des écosystèmes est perturbée par les activités humaines. Les
dénonciations progressives et alarmantes de ce phénomène ont contribué à opposer fortement nature et homme. Or la biodiversité ne se limite pas aux espaces remarquables et protégés que nous imaginons vierges de toute influence humaine. C’est aussi et surtout un tissu vivant dont nous faisons partie, une biodiversité ordinaire, agricole ou urbaine.
Quand le fonctionnement de la nature est à ce point modifié, nos sociétés elles-mêmes sont en danger.Il est donc temps de repenser les liens qui unissent les sociétés humaines et la nature, à toutes les échelles. Le présent ouvrage donne la parole aux différents acteurs de la biodiversité, socio-économiques et politiques, publics et privés, scientifiques et citoyens. Ils analysent ici leur relation à la biodiversité au quotidien, les difficultés qu’ils rencontrent dans le dialogue social, mais aussi les synergies qui peuvent se construire.
Leur but ? Poser les jalons d’un nouveau contrat social fondé sur une approche capacitaire des services écosystémiques, qui peut participer de la réconciliation entre biodiversité et société.