Droit de réponse à Henri HUILLE (LA RAISON n°607 p.20-21 )
Wednesday 3 February 2016

Dans son n°607 de janvier 2016 Henri HUILLE a commis un article assimilant le M’PEP aux descendants de l’école d’Uriage.

fontsizeup fontsizedown impression Send this article by mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Home > Actualité > Brèves > Droit de réponse à Henri HUILLE (LA RAISON (...)
 

DROIT DE REPONSE A HENRI HUILLE (LA RAISON n°607 p.20-21)

3 février 2016

Dans son n°607 de janvier 2016 Henri HUILLE a commis un article assimilant le M’PEP aux descendants de l’école d’Uriage. Qu’il y ait eu des francs-maçons collabos ne fait pas de La libre Pensée une association pétainiste ! L’auteur affirme qu’on retrouve bon nombre de militants de Peuple et Culture au M’PEP. Affirmation gratuite qui lui suffit pour assimiler le mouvement à l’École d’Uriage et à la révolution nationale de Vichy. Il existe des filiations plus directes.

En 2005, J.NIKONOFF, alors Président d’ATTAC, était en désaccord avec la majorité du collège des membres fondateurs qui penchait pour le OUI au référendum sur la constitution européenne, il a consulté les adhérents qui se sont, à une très grande majorité, prononcés pour le NON. Quel crime horrible et disqualifiant : Henri HUILLE aurait-il voté OUI ?

Henri Huille a des oreilles très sensibles pour trouver un "écho lointain du vaticanesque Humanisme du XXI°siècle des anciens d’Uriage" dans le Socialisme du XXI° siècle dont se réclamait le M’PEP en 2008. Il devrait relire attentivement le Manifeste de création du M’PEP pour comprendre son erreur.

Les dernier attentat à Paris est l’occasion de continuer la fustigation en assimilant l’ONU aux USA; même s’il a de nombreux exemples où cela se révèle justifié, de nombreuses autres fois les USA se sont passés de l’accord de l’ONU pour intervenir militairement ; il n’en demeure pas moins que l’ONU reste la seule organisation internationale pouvant légalement décider d’une intervention.

In cauda venenum, le M’PEP , qui n’a changé qu’une fois de nom pour le Parti de l’émancipation du peuple, est comparé à un serpent, animal sympathique à sang froid qui ne mord pas toujours mais le devrait dans ce cas précis d’attaque calomnieuse et injurieuse.

En conclusion: que cherche à faire monsieur Huille ? A déstabiliser en le salissant un parti qui le dérange ? Serait-ce qu’il n’a pas d’arguments politiques à nous opposer ? Nous le laissons à ces fantasmes.