Vingtième siècle, « L’invention politique de l’environnement », Les presses de Sciences Po, 2012.
jeudi 12 juillet 2012
Auteur : par webmaster
fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail suivre la vie du site syndiquer le forum 0 réaction
 
Accueil > Analyses et propositions > Environnement > Vingtième siècle, « L’invention politique de (...)
 

L’invention politique de l’environnement

Auteur : Vingtième siècle

Editions : Les presses de Sciences Po, 2012



À quelques mois de la prochaine élection présidentielle en France et alors qu’est célébré le 40e anniversaire du premier ministère chargé de la Protection de la nature et de l’Environnement, l’introduction de la question environnementale dans les discours et les pratiques politiques est aujourd’hui une évidence. Cela n’a pourtant pas toujours été le cas, et l’histoire séculaire de cette invention politique de l’environnement reste encore à écrire. Au cours du 20e siècle, la notion d’« environnement » remplace peu à peu l’idée neutre et abstraite de « nature », avant de devenir un élément essentiel du répertoire politique, entre revendications militantes, interventions administratives et négociations internationales.
En traitant notamment des premiers moments de cette histoire (dès avant la Première guerre mondiale, pendant la période nazie et au cours des Trente Glorieuses), en élargissant la focale géographique aux autres expériences nationales (États-Unis, Royaume-Uni, URSS, Allemagne, Espagne) et en présentant la diversité des acteurs impliqués (médias, ONG, experts, syndicats, patronats), ce numéro de Vingtième Siècle met en perspective une question devenue aujourd’hui incontournable. Si la politisation de la question environnementale est désormais un fait établi, sa démocratisation est encore à inventer.